Devuan ou Linux comme il se doit

Le choix de la liberté

logo devuan

Historique

Dans cet article, je clamais mon ras le bol sur les controverses qui gangrénaient de plus en plus la philosophie du hacking – au sens originel – que l’on trouvait au sein des communautés linuxiennes. J’avais décidé de ne plus utiliser, volontairement, un de ces systèmes et de confier mes machines au vénérable système d’exploitation qui pique, à savoir OpenBSD.

Toutefois, et oui j’y arrive. Je vais vous placer le fameux Y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Un ami a attiré mon attention sur la distribution GNU/Linux Devuan. Cette dernière est née suite à la décision de la maison mère Debian d’utiliser par défaut l’init cancérigène SystemD et ce, sans prendre en compte l’avis de ses utilisateurs qui ne demandaient qu’une liberté de choix.

Mais, mais, mais ! Certains diront que c’est le cas. Il est en effet possible de ne pas utiliser SystemD. Mouais, mais il est nécessaire de changer d’init après l’installation. Puis, il faut vivre avec ces petites métastases, ces petits bouts qui se développent un peu partout car, par défaut, les logiciels ont été compilés sur un système infecté.

On me souffle à l’oreille que certains utilitaires efficaces et simples vont finir par se faire remplacer et ainsi limiter, encore, le choix. Par exemple, ifupdown l’outil de configuration des interfaces réseaux qui se ferait pousser dans l’escalier par systemd-network (source).

Bref, je me suis donc attelé à étudier le travail réalisé par ce petit groupe de résistants qui souhaitent préserver liberté, choix et osons le dire, l’esprit originel de Debian.

États des lieux

Installation

Tout d’abord, j’ai été agréablement surpris de trouver une image ISO pour installer et tester la distribution dissidente. Le test se fait en dur, en vrai car VirtualBox chez OpenBSD, ce n’est même pas envisageable ;). L’installation se passe très bien. L’installation de l’environnement de bureau Xfce termine la procédure.

Deux petits morceaux de SystemD résistent :

fred@devuan:~$ dpkg-query -l | grep systemd
ii  libsystemd0:amd64  215-17+deb8u2   amd64  systemd utility library
rc  systemd-shim  9-1  amd64  shim for systemd

La charte graphique n’est pas encore en place. Elle est cependant prète sur leur forge (fonds d’écran, icônes, logo, …etc). Je vous laisse le plaisir de la découverte ;).

Pour information, voici le fichier de configuration du gestionnaire depaquets apt :

# Devuan repositories
deb http://packages.devuan.org/merged jessie main contrib non-free
deb-src http://packages.devuan.org/merged jessie main contrib non-free
deb http://packages.devuan.org/merged jessie-backports main contrib non-free

Le système ronronne et me permet d’aller faire un tour chez les rebelles.

Services

L’infrastructure mise en place est impressionnante. On n’a pas affaire à des rigolos. L’expérience est là. Une plateforme Gitlab est offerte. Les inscriptions sont ouvertes et permettent à un nouvel utilisateur de contribuer dans la seconde. Je rajouterai que je ne parle pas uniquement de rapport de bugs, mais de projets. Vous avez droit à votre espace de développement.

Une infrastructure Jenkins est mise en place pour automatiser la fabrication des paquets. Ce graphe est plus parlant (ou pas :P) :

devuan-ci

Un forum communautaire moderne vous attend par ici. De plus, on retrouve les standards de la communication, à savoir une liste de diffusion et des salons de discussion IRC chez freenode (#devuan, #devuan-dev, #devuan-news, #devuan-www et #devuan-fr).

La page d’accueil est très basique, mais elle n’est pas la priorité. Elle remplit son rôle et vous transmet les informations. À noter, que cette page est traduite sur devuan.fr qui est, je l’espère, l’embryon d’une future communauté francophone.

Conclusion

En conclusion, le fork du début n’était pas qu’un coup de gueule. Les faits sont là. Le projet avance. Sûrement trop lentement pour beaucoup mais sereinement et là est le plus important. Le fameux When it’s ready (ndlt: quand c’est prêt) des sorties de Debian prend tout son sens ;)

Je suis donc séduit et l’ai même assumé sur leur forum. J’espère que le développement suivra son cours.

Comme vous avez suivi jusqu’au bout, je vous offre une petite capture d’écran avec un fond d’écran Devuan :

capture devuan

Je pense m’y investir un brin mais, pour l’instant, c’est NaNoWriMo ;)