Les petites gâteries du web

Cette semaine, l’internet était généreux et la chance au rendez-vous. J’ai reçu de nombreux livres électroniques (epub). La surprise est telle que je renouvelle mes remerciements. Vous êtes trop sympas les gens ;). En parler n’est que la moindre des choses. Je ne donnerai pas mon avis sur ces romans. Sachez juste qu’ils font partis de mon univers et seront lus avec un réel plaisir. Les voici :

L’enfant sans bouche

l'enfant sans bouche Il s’agit d’une nouvelleécrite par Simon Giraudot alias Gee célèbre pour ses BDs sur Grise bouille.

Elle est publiée sous licence CC-BY-SA. Elle est lisible ICI et téléchargeable dans les formats epub,markdown et PDF.

Je ne l’ai pas reçue personellement mais bon, elle est offerte le jour de Noël. Je le prends comme un cadeau et je ne peux que la joindre à la liste.

Ruines, tome 1 : Nuit

ruines Dystopie écrite par Sophia Laurent.

Alex… Quatre lettres qui se débattent pour rester à flot. C’est tout cequ’il connaît de lui. Le reste, ce monde dévasté, ces hommes qui veulent sapeau, son corps aussi détérioré que son esprit et cette bande d’adolescentsplus sauvages les uns que les autres… Le reste est flou, vague, sombre. Il vachercher la lumière à travers cette nuit qui lui est tombée dessus. Etrencontrer dangers, aventures, et… amis ?

Le roman est disponible sur Amazon. Une opération gratuité a eu lieu peu avant Noël. Le format de lecture disponible était lié au kindle et ses applications Android/ios. Je souhaitais un epub pour ma liseuse. J’ai demandé à l’auteur si ce format était disponible sur une autre plateforme. Sa réponse m’a enthousiasmé. Elle me l’a personnellement envoyé.

Psyche Industry

psyche Epub reçu grâce à l’opération des livres et des disques du coeur.

Cette opération est née en 2013 suite à la pensée que certaines personnesn’ont pas ou peu de moyens. Un plaisir culturel a son importance et c’est lebut de faire ressortir cette valeur au travers de cette opération du coeur.Voir des sourires et sentir du plaisir surtout en cette période de Noël estdéjà un cadeau.

Veuillez noter que cette opération se termine le 31 Décembre ;)

J’ai émis le souhait de découvrir un auteur que je ne connaissais pas ? Christophe Berty. Le jour même,je recevais un mail de l’auteur qui m’offrait son roman, Psyche Industry. Il s’agit d’un thriller anticipatif :

Sa femme est morte dans des conditions tragiques. Et pourtant… il la croise en plein Chicago… Le coéquipier de Nathanaël lui dit qu’il perd la raison. Flic à la dérive depuis le décès d’Emily, l’alcool est effectivement devenu son unique refuge. Emily est elle réellement en vie ? Ou n’est-ce que le résultat de ses délires éthyliques ? Tandis que les doutes l’assaillent, les preuves s’accumulent… mais son enquête gêne visiblement en haut lieu… Accusé d’enlèvement et de meurtre par le Président d’une multinationale sans scrupule, Nathanaël n’a plus le choix : il doit prendre la fuite avec elle et découvrir la vérité. La science aurait-elle trouvé le moyen de défier la mort ?

L’auteur a également mis en scène une bande annonce. J’ai trouvé le procédé sympa.

Walrus

Mais ce n’est pas un livre ! Non, mais tous les livres qui suivent sont un cadeau de cet éditeur. Ce dernier a,sur Twitter, organisé l’opération #MorseDeNoel dont le principe était d’envoyer une image/illustration en rapport avec le morse (walrus en anglais, ndlr ;)).

L’enjeu : la série pulp. Oui, oui, toute la collection pulp. Si vous ne connaissez pas le genre, voici une présentation Walrusienne :

des textes déjantés, insolents, politiquement incorrects, malpolis,chauds comme la braise… Un pur concentré de nerditude assumée, de série Z et d’esprit anar’. La littérature, il faut la secouer… sinon le pulp, il reste en bas !

Trop alléchant, j’y suis donc allé de ma petite contribution :P

morse de fred pour walrus

J’ai eu la surprise de figurer sur la longue liste des gagnants ;)

Mortal derby X

mortal derby Pulp de Michaël Roch.

Molly Pop est une jammeuse, une vraie, un fauve dont les patins brûlent la piste, peut-être même la reine du Quad Derby TM. Mais sa carrière s’arrête brutalement le jour où un terrible accident la laisse amputée des deux jambes, obligeant les médecins à l’équiper de prothèses cybernétiques. Une chose est sûre : la jammeuse ne retrouvera jamais son plus haut niveau. Folle de rage contre la responsable de l’accident, Molly est condamnée à l’exil et expulsée du Cocon, la ville flottante réservée aux privilégiés, pour aller vivre à la surface, parmi les Reclus. En bas, au milieu du chaos et de la destruction laissés par le Grand Effondrement, elle découvre un autre tournoi, le Roller-Quad… et peut-être une manière d’assouvir sa vengeance.

Pan Amerikan rally

pan american rally Pulp de Spike Bonham-Carter.

Dans un univers apocalyptique et dégénéré à la Mad Max où le pétrole et le dollar sont les rois, une course s’organise sous l’oeil des caméras du monde entier. Les meilleurs pilotes (mais aussi les plus sadiques et les plus têtes-brûlées) des cinq continents viennent s’affronter au cours du Pan-Amerikan Rally, une course à mort à travers tout le continent au volant d’engins blindés sur-armés, dangereuse et sanglante, dont un seul pilote pourra se tirer vivant. Tous les autres doivent mourir avant de franchir la ligne d’arrivée ! À la clef, un bon paquet de fric et l’assurance d’une célébrité immédiate. Attention, Pan-Amerikan Rally est un texte violent : âmes sensibles et esprits chastes s’abstenir !

Miami Heat

miami heat Pulp de Palmer McGrady.

Edgar Ramirez est avocat le jour, tueur à gages la nuit. Armé d’une paire de dés, d’une batterie de flingues et accompagné par son chimpanzé domestique Chégé – une fine gachette et un fidèle acolyte – ce psychopathe de l’asphalte a la verve d’un hidalgo et le sang-froid d’un reptile. À eux deux, ils forment un duo sanglant et à la mécanique bien huilée… jusqu’au jour où un gros coup se monte autour de Simone, redoutable française aux courbes grâcieuses et à l’esprit stratège. Dans le Miami de la grande époque du crime, Ramirez et Chégé font devoir la jouer subtile pour passer entre les balles ! Miami Heat a été traduit par Jiminy Panoz.

Zoulag

zoulag Pulp de Stéphane Desienne.

Mona Nuss est habituée à visiter le Zoulag Nord : tous les hivers, elle et ses collègues scientifiques s’y rendent pour réaliser des prélèvements sur les zombies qui y sont enfermés. Le froid qui règne sur le camp d’isolement à cette époque congèle les morts-vivants, leur permettant de travailler sans crainte d’être attaqués. Mais les choses sont différentes cette fois : à l’invitation d’Horace Trent, aventurier et star planétaire, la jeune femme devra s’y rendre en plein été. Une équipe de la BBC Reboot a obtenu de Bruxelles l’autorisation de tourner un documentaire à l’intérieur du Zoulag et Trent veut placer sa baignoire – une cage de verre – au milieu de la horde. Son but : observer le comportement carnassier des zombies, mais surtout rapporter des images-chocs qui feront le tour de la Terre et enchanteront les annonceurs. Mais on ne plaisante pas avec la mort. Surtout quand elle a faim et qu’elle marche au grand jour.

Proie Dunoir

proie dunoir Pulp de Gaëlle K.Kempeneers.

My name is Dunoir. Proie Dunoir. Laissez tomber : private joke. Qui je suis ? La nouvelle recrue du B.A.S., la banshee de service. On m’a engagée pour botter les culs des méchants qui hantent les rues de Rédemption. Sauf qu’entre les monstres mythiques, les divinités en goguette, les vampires crétins et les Puissances qui se bousculent au portillon, je ne sais plus où donner de la tête. Alors, quand en plus la Famille (la mienne, sinon ce ne serait pas drôle) s’en mêle, j’ai bien besoin de mes collègues Lucrèce et Leyhan pour y mettre unpeu d’ordre. Sans oublier Jack, le loup. Mon âme-soeur, parait-il. Je vous ai déjà parlé de mon âme ? Y a moyen d’écrire tout un roman sur le sujet. Ah ! Mais attendez… Bref, y a des jours comme ça où on se dit qu’on aurait mieux fait de se casser la jambe au saut du lit !

Zombie Kebab

zombie kebab Pulp de Olivier Saraja.

Au mauvais endroit, au mauvais moment : l’expression semble avoir été pensée pour Hakim, un banlieusard qui multiplie les petits boulots pour subvenir aux besoins des siens… jusqu’au jour où un accident fait basculer sa petite vie. Hakim devient alors le patient zéro, le point de départ d’une apocalypse zombie. Malgré sa transformation — et une faim permanente —, Hakim conserve intactes ses facultés intellectuelles (ou presque) et s’en sert pour témoigner. Que fera-t-il de son nouvel état : protéger le monde, ou bien le dévaster ?

Scumland

scumland Pulp de Absinthe Pandemos.

La nature est hostile en dehors des cités, mais la société se porte mieux depuis la révolution misandre : désormais, devenir un esclave castré est ce qui peut arriver de mieux à un chamallo (Cisgenre Hetero Male LowLife).Traqués dans les jungles qui bordent les villes, les mâles sont ramenés à leur condition de matière première et servent de cobayes à des expériences souvent sanglantes et rarement pratiquées sous anesthésie. Ainsi exploités, ils contribuent à la survie de l’espèce… et grâce à la technomagie, on n’en perd plus une goutte ! Flora et Maddy sont deux traqueuses bien décidées à aider le SCUM — l’élite des tueuses professionnelles — à mettre la main sur un chamallo errant repéré aux abords de la cité. Armées de leurs machettes et d’une bonne dose de rage, elles enfourchent leurs motos et partent en chasse dans les ruines du vieux monde.

Cadeaux

Quoi cadeaux ? Bien, vous suivez. Je possèdais déjà deux de ces livres, à savoir Proie Dunoir et Zombie Kebab. Pour ce dernier, vous pouvez retrouver ma critique ICI.

Donc, avec l’aimable autorisation des éditions Walrus. J’offre les deux epubs reçus afin de contribuer à la propagande (rire caverneux).

La condition. Oui, il en faut une. Elle sera dans la lignée des éditions Walrus. Vous laissez un petit commentaire à base d’un jeu de mots sur Proie Dunoir et Zombie Kebab sur Twitter car tout est venu de là. Utilisez le hashtag#ZombieDunoir. Sinon, je ne vais pas vous forcer à ouvrir un compte Twitter. Vous pouvezdéposer votre commentaire ici, je transmettrai au fil.

Allez, joyeux Noël !