Sale temps pour les ours

Le blog d’expression littéraire sale-temps-pour-les-ours.com créé par Céline Galaska met en avant une littérature considérée comme marginale. Une philosophie mal léchée ;) (tirée de leur site) : … propose une vitrine accessible sur le web à tous ces auteurs méconnus ou non reconnus, déjà publiés ou qui rêvent de l’être. Il s’agit d’une littérature confidentielle qu’on peut qualifier de « off », tapie à l’ombre du « in », méprisée par certains cercles germanopratins, ou tout simplement passée au travers des mailles du filet. »