Un Zombie Kebab, un !

Je flânais sur le site de l’éditeur Walrus. Des ebooks pulps et nerds au programme, plutôt alléchant. J’ai été attiré par le titre, le pitch et le ton d’une nouvelle appétissante : Zombie Kebab.

Quelques tweets plus tard et un détour par Wattpad où, on peut y lire plusieurs extraits, me voilà en possession de l’ebook. Il est au format epub, de bonne qualité, et, sans DRM ;) pour la modique somme de 0,99 €.

L’auteur, Olivier Saraja, est aussi connu, chez nous, libristes, pour le manuel : la 3D libre avec Blender.

Bon alors ?

zombie kebab

Le pitch :

Au mauvais endroit, au mauvais moment : l’expression semble avoir été penséepour Hakim, un banlieusard qui multiplie les petits boulots pour subvenir auxbesoins des siens… jusqu’au jour où un accident fait basculer sa petite vie.Hakim devient alors le « patient zéro », le point de départ d’une apocalypsezombie. Malgré sa transformation — et une faim permanente —, Hakim conserveintactes ses facultés intellectuelles (ou presque) et s’en sert pour témoigner.Que fera-t-il de son nouvel état : protéger le monde, ou bien le dévaster ?

Le ton est décalé et percutant. Certaines citations vont marquées cette littérature :P

L’avantage quand on est tout en bas de l’échelle, c’est qu’on a une vue imprenable sur tous les trous du culs du dessus

Ça vous défrise un zombie sensible à la beauté et à la poésie ? Allez vous faire foutre !

j’ai à nouveau faim, juste en l’imaginant à l’autre bout du fil. Mais non ! Pas maman, bordel !

Le rythme est soutenu. L’auteur fait preuve d’innovation pour maintenir le rythme qui aurait pu s’essouffler facilement.

Bref, plus de 80 pages à dévorer qui passe à une vitesse folle.

Une suite, dis Olivier, y’aura une ‘tite suite ? ;)